Les origines du Détachement Émotionnel Express®

Issue du Détachement des Traumatismes® créé par Martine CLAVELLI, des neurosciences et de la synthèse de différentes pratiques (Respiration Psychodynamique®, TIPI, Méthode des 2 points, PNL, Hypnose Générale…) expérimentées par Jean-Marc COLLIGNON, le concepteur de la méthode, je vous propose aujourd’hui une nouvelle approche de la thérapie, plus puissante et plus rapide.


Le Détachement Émotionnel Express® est une neurothérapie (une neurothérapie est une thérapie fondée sur la physiologie du cerveau, c’est à dire sur le fonctionnement et les interactions des différentes structures neuronales qui le composent) qui utilise la synchronisation des hémisphères cérébraux.


Cette pratique s'appuie sur les neurosciences, la physique quantique, les psychothérapies traditionnelles et leurs évolutions dans le cadre des thérapies brèves.

Le Détachement Émotionnel Express® initie une nouvelle génération de pratiques thérapeutiques, puissantes et rapides.

Comment fonctionne le Détachement Émotionnel Express®?

Nos émotions et sentiments négatifs (colère, tristesse, anxiété, peur, phobies, culpabilité…) sont la conséquence directe de nos peurs les plus profondes, créées à partir des expériences physiques douloureuses de notre vécu prénatal et périnatal.

Ces peurs sont, comme toutes nos pensées, l’origine vibratoire de ce que nous attirons dans notre vie, et donc celle de la création de nos traumatismes.

Si nous souhaitons changer notre vie, nous devons avant tout guérir ces peurs, dont le souvenir conscient n'est pas toujours présent.


En partant de l’émotion indésirable, le Détachement Émotionnel Express® autorise l’accès aux racines cognitives et sensorielles des traumatismes refoulés et figés dans l’inconscient.

La mise en synchronisation naturelle des deux hémisphères cérébraux par le thérapeute permet l’intégration définitive des mémoires traumatiques vécues par le patient. Lorsque la mémoire sensorielle du traumatisme fondamental ou du blocage initial est conscientisée, acceptée, vécue puis digérée, la source de l’émotion négative disparaît et ses conséquences sur le présent s’effacent : le souvenir de la situation douloureuse ne provoque alors plus d'émotions ou de sentiments négatifs.

0